Communiqués

0

Le Parti de Gauche appelle au rassemblement du 9 mars

autocollant-loi-travail

Le gouvernement accélère les décisions agressives contre la population. Au nom de la réduction du chômage, il veut détruire le code du travail en recréant les conditions dignes du début du XXème siècle. Ce n’est pas le travail qui coûte cher mais le capitalisme financier et ses profits exorbitants. La répartition des richesses s’effectue au seul profit des plus riches, au détriment de tous les autres.

Le projet de loi El Khomri rejoint les décisions précédentes comme les lois Macron et Rebsamen, toutes aussi injustes et inspirées des exigences du MEDEF. Les 5 millions de chômeurs n’ont rien à attendre de ces mesures. Par contre, tous les salariés, au travail ou pas, jeunes ou moins jeunes, subiraient des reculs de droits inadmissibles.

C’est la liberté syndicale qu’il faut renforcer et non l’inverse, c’est l’augmentation des salaires qu’il faut prôner et non l’inverse, c’est le CDI qu’il faut généraliser et non l’inverse. L’état comme employeur est loin d’être le meilleur dans ces domaines.

Nous appelons toutes celles et ceux qui refusent un recul de civilisation à se mobiliser et participer au rassemblement prévu à Rennes, Place du Parlement à 12h00.

0

Non aux deux licenciements à la Poste  !

greve-poste-privatisation

Le Parti de Gauche dénonce avec force la décision prise par la direction de la branche colis de La Poste de licencier 2 salariés travaillant à la plateforme du Rheu.

Malgré un réel rejet de sa privatisation par une votation citoyenne en 2009, La Poste est devenue une entreprise détenue à ce jour par 100% de capitaux publics.

Il revient donc aux représentants de l’état de faire respecter le code du travail et particulièrement le bon fonctionnement des CHSCT, dont le respect des mandatés des salariés.

A La Poste, trop de services transgressent les fondamentaux de ces instances. Les deux salariés du Rheu et plus particulièrement le délégué CGT, payent leurs régulières dénonciations des agissements de leur direction qui use d’arguties pour se débarrasser d’un militant syndical.

Le Parti de Gauche assure aux salariés licenciés de sa totale solidarité ainsi qu’aux organisations syndicales CGT et SUD les soutenant. Nous appellerons à toutes les initiatives prises en solidarité avec les deux du Rheu et en défense du droit du travail à La Poste et ailleurs.

Le Parti de Gauche en appelle aux autorités de l’état pour que la direction de la Poste annule les deux licenciements abusifs, respecte le code du travail et permette que les instances paritaires puissent jouer pleinement leur rôle.

Le Parti de Gauche demande à Mr Chenut, maire du Rheu et président du Conseil départemental, à Mr Couet, président de Rennes Métropole, à Mr Rogemont, député de prendre publiquement position contre ces licenciements.

0

Notre Dame des Landes…

 

 
#NDDL #COP21 Rappel – publié par Ecolojedi
[https://ecolojedi.wordpress.com/2015/11/01/nddl-cop21-rappel/].

 
Notre Dame des Landes…

Bien que les opposants au projet d’aéroport aient fait appel du rejet de leurs recours par le tribunal administratif de Nantes en juillet dernier, la préfecture de Loire-Atlantique vient d’annoncer la reprise des travaux, suspendus depuis trois ans.

L’ACIPA s’empresse, à juste titre, de rappeler que les travaux n’ont jamais commencé.
https://www.acipa-ndl.fr/

Malgré les arguments des opposants (menaces sur des espèces protégées, destruction de terres agricoles, de deux zones d’intérêts écologique, faunistique et floristique, augmentation des impôts locaux, sous utilisation des autres aéroports de la région pourtant eux-mêmes loin d’être saturés…), annoncer des travaux à quelques jours de la COP 21 est une véritable provocation.

Le Parti de gauche s’associe à toutes celles et ceux qui dénoncent l’inutilité et la contre-productivité de ce projet d’aéroport.

Le gouvernement veut faire passer un nouveau message de fermeté aux contestataires. Il impose une fois de plus sa farouche détermination à agir dans le sens contraire des intérêts du peuple, tout au moins une bonne partie des habitant-es, élu-es et agriculteurs de la région.

Le Parti de Gauche confirme son engagement aussi longtemps qu’il le faudra dans la lutte contre le projet d’aéroport et soutient toutes les démarches s’y inscrivant. On lâche rien !

 

0

RenCitéZen – vivre en intelligence, vraiment ?

 

 
Vu à Rennes, ce détournement invitant à ne pas rester inactif devant les incivilités des édiles.

 
RenCitéZen
« vivre en intelligence », vraiment ?

La mairie de Rennes lance RenCitéZen, un dispositif permettant aux citoyens de signaler des « troubles de la tranquillité publique » par le biais d’un centre d’appel. Douze téléopérateurs sont à leur disposition, mais il est aussi possible d’envoyer des photos 24h/24 via une application mobile. L’adjoint en charge de la sécurité, Hubert Chardonnet, entendrait par ces « troubles » des problèmes de nids de poules, de lampadaire défectueux, etc.

Cependant, n’oublions pas que ce procédé est créé dans le cadre d’une stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance. Ainsi, des photos de personnes pourront être envoyées.

Derrière son allure moderne et utile, RenCitéZen, en invitant au «  signalement », encourage la dénonciation, qui est le premier pas vers la délation. Dans un espace public, le but est de vivre ensemble plutôt que d’accuser son voisin. Dans une ville ou chaque citoyen peut devenir un dénonciateur potentiel, ce dispositif porte atteinte à la liberté et à la vie privée, favorisant l’individualisme et la méfiance. Il est inadmissible que la mairie de Rennes mette en place une telle surveillance des uns par les autres.

Pour ces raisons, le Parti de gauche de Rennes exige la fermeture immédiate du centre d’appel et de l’application RenCitéZen.



 
Autre détournement de l’application de signalement lancée par la municipalité, l’app RenCityZen mise à disposition par le Parti pirate de Bretagne. Cliquez sur l’image pour accéder au descriptif.

 

0

Migrants : double langage des autorités

Banderole Un toit un droit au campement des gayeulles, cet été. Cliquez sur l’image pour accéder au fichier source.

 
La préfecture d’Ille et Vilaine et la ville de Rennes toujours dans le double langage !

Qu’on le veuille ou pas, des hommes, des femmes, des enfants, fuient leurs pays d’origine, poussés par les guerres, l’intolérance, la misère. Tout déni, tout empêchement d’accompagner humainement ces détresses sont insupportables. Ces gens ne sont pas des coupables mais des victimes.

Les discours officiels locaux du style «  Rennes ville d’accueil » ne résonnent pas bien loin puisqu’aussitôt contrariés par des pratiques dignes d’un autre siècle.

Remettre des gens sciemment à la rue relève d’un comportement ignoble quand on connaît les discours larmoyants des responsables politiques. Le Parti de gauche s’insurge une nouvelle fois contre ce double langage et la double peine qui en découle pour les Somaliens de Rennes, aujourd’hui contraints de «  squatter » un centre social accueillant.

Ces comportements doivent cesser. La force publique doit se mettre au service des détresses humaines, qu’elles viennent d’ici ou d’ailleurs.

Le Parti de Gauche appelle les Rennaises et les Rennais à manifester leur solidarité en exprimant leur dégoût au préfet et aux élus de Rennes et Rennes métropole.

 

0

Un autre avenir pour Air France

 
Tandis que ce samedi 17 octobre, à Rennes place de la mairie à 15h, l’Association France Palestine Solidarité appelle à manifester notre indignation face aux crimes et VRAIS lynchages de Palestiniens commis en Israël et dans les territoires occupés par les colons et les militaires, Éric Zemmour, fier pourfendeur de musulmans, va venir à Combourg recevoir le très nauséabond prix Combourg-Chateaubriand pour son dernier ouvrage. Il prendra ainsi la place qui lui revient de droit dans le fielleux caniveau des nominés, parmi lesquels on remarquera Jean Raspail et Alain Finkielkraut, grands humanistes. La glorification de cette prose de France rance est une idée de la subventionnée comtesse de La Tour du Pin Verclause, châtelaine de souche à Combourg.

Heureusement, en matière de littérature, le comité rennais du Parti de Gauche a bien mieux à partager avec vous que ces horreurs imprimées. Il s’agit d’un tract d’une intersyndicale impressionnante, à propos de la tragédie en cours à Air France. Le voici :
 

2015_10_15

Communiqué de presse
intersyndical
Air France
 

Roissy CDG, le 13 octobre 2015 – Les Organisations Professionnelles d’AF réunies ce jour en intersyndicale dénoncent les méthodes d’interpellations de salariés Air France suite aux évènements survenus lors du CCE du 5 octobre 2015.

Parce que les conditions de l’arrestation de ces salariés, présumés innocents, apparaissent plus proches de celles employées pour interpeller de potentiels terroristes que des salariés désespérés, victimes eux aussi de la violence sociale dans laquelle ils sont plongés ;

Parce que le dialogue social est primordial ;

Parce que les organisations syndicales sont les seules à pouvoir transformer la violence sociale des projets de la direction d’Air France en négociation ;

Parce que la médiatisation à outrance et l’acharnement judiciaire ne sont pas favorables au retour de la sérénité et du dialogue social dans l’entreprise ;

Nos organisations syndicales demandent la levée des poursuites et des procédures disciplinaires engagées contre tous les salariés.

Parce qu’Air France, ce fleuron de l’industrie française, est aujourd’hui en crise par manque de vision stratégique cohérente de ses dirigeants ;

Parce que notre entreprise est victime du manque de soutien de son premier actionnaire, l’État, pourtant « propriétaire moral » d’Air France ;

Parce que l’État régulateur défavorise l’environnement économique dans lequel notre compagnie est plongée et arbitre souvent au profit de nos concurrents ;

Parce que les licenciements envisagés par la direction d’Air France, dans un contexte de croissance du transport aérien, constituent une faute majeure ;

Parce qu’un avenir ambitieux pour Air France est possible ;

Nous appelons à la mobilisation l’ensemble des salariés, le 22 octobre prochain, afin d’exiger un autre avenir pour Air France.

FIN

1

Engagés contre Daesh, les Kurdes se font massacrer par la Turquie

Déja, en 2011…
Villageois kurdes tués par un raid de l’armée Turque – source JDD

 

Le comité rennais du Parti de Gauche était présent au rassemblement de soutien au peuple kurde organisé samedi 8 août et affirme encore une fois toute sa solidarité avec le peuple kurde qui mène actuellement une lutte exemplaire. Pris entre le terrorisme fasciste représenté par Daesh et le terrorisme d’État, néolibéral et policier, du gouvernement Erdogan, le peuple kurde nous rappelle que seul le combat pour l’émancipation sociale constitue une réponse véritable et durable au terrorisme, et au capitalisme déchaîné qui le produit.

C’est ce combat que François Hollande, s’il était véritablement socialiste, soutiendrait, plutôt que d’envoyer, comme il l’a fait fin juillet, des félicitations à son homologue turc Erdogan, complice des terroristes et terroriste lui-même.

FIN

0

Attentat à Suruç (Turquie)

M. Akhavan / PersianDutchNetwork: war at Kobanê, from Suruç border. Oct. 2014. (CC BY-SA 4.0)

M. Akhavan : Kobané en guerre, vue depuis la frontière avec Suruç.
Octobre 2014. (CC BY-SA 4.0)

 

Le comité Rennes-Redon du Parti de Gauche condamne l’attaque terroriste du lundi 20 juillet qui a visé la Fédération des Associations des Jeunes Socialistes à Suruç (SW. Turquie). Une conférence de presse, réunissant 300 participants, venus des quatre coins de la Turquie, annonçait l’engagement d’un groupe de personnes dans la reconstruction de Kobané, ville symbole du combat que livrent les Kurdes face à l’État islamique.

L’objectif était de faire parvenir des livres et des jouets pour les enfants, d’y reconstruire là-bas une bibliothèque et un parc, et surtout de faire entendre un message de paix et de solidarité aux habitants et aux combattants de Kobané.

L’explosion a causé 32 morts et des dizaines de blessés. L’attentat, revendiqué par l’État islamique, visait les participants de ce projet et la population kurde vivant en Turquie plus que la Turquie elle-même.

Par son absence de positionnement clair vis-à-vis de l’État islamique, de crainte de voir se créer un État kurde aux portes de la Turquie, le gouvernement AKP d’Erdogan a laissé le conflit s’enliser en Syrie et la tension monter dans cette région. Il a aussi discrètement soutenu l’État islamique, en laissant des djihadistes traverser la frontière pour se rendre en Syrie et des armes y être convoyées. Les membres de la Fédération des Associations des Jeunes Socialistes ne cachaient pas leur projet de se rendre à Kobané pour aider la population. Pourtant, le gouvernement n’a rien fait pour mieux contrôler les frontières.

Le comité Rennes-Redon du Parti de Gauche condamne ainsi le manque de responsabilité du gouvernement turc, exprime toute sa solidarité et ses pensées les plus émues aux blessés et aux familles des victimes, et soutient les forces politiques de gauche qui œuvreront pour la paix en Turquie et dans cette région frontalière.


Extrait d’une déclaration de Selahattin Demirtaş, co-président du HDP (Halkların Demokrasi Partisi – Parti Démocratique des Peuples) :


« O insanlar bir mesaj götürecektiler : “Biz hep birlikte bu ülkede barıș içinde, kardeșlik içerisinde yașıyabiliriz” demek için ordaydılar. »

« Ces personnes voulaient porter un message : ils étaient là-bas pour dire “Nous pouvons tous ensemble vivre en paix dans ce pays, vivre dans la fraternité.” »

FIN

0

Fermetures de déchèteries… À quoi joue Rennes Métropole ?

Speculos : Déchetterie (CC BY-SA 3.0)

Speculos : Déchetterie (CC BY-SA 3.0)

 

Sous prétexte de mises aux normes, il a été décidé par Rennes Métropole de réorganiser les déchèteries, provoquant fermetures, déplacements et créations.

Si des évolutions peuvent s’avérer effectivement nécessaires, rien ni personne ne devrait imposer un schéma aux communes, déstabilisant et anéantissant un travail entamé depuis des années, comme c’est le cas à Chartres-de-Bretagne.

À Rennes, le projet de déplacement de la déchèterie de Villejean-La Harpe à Beauregard-La Gasnière est reporté de deux mois grâce à la mobilisation des habitants. Le deuxième scénario admis en étude permettra de comparer deux sites. Mais rien n’est gagné pour autant.

Dans ces deux situations, nous constatons un décalage démocratique : d’un côté, un conseil de Rennes Métropole qui ressemble à un conseil d’administration ; de l’autre, des citoyens et des élus qui se retrouvent isolés et mis devant le fait accompli.

Le véritable enjeu de ce dossier est plus général : avec l’entrée en vigueur, le 1er janvier 2015, de la loi Maptam (Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles), le risque est grand de voir les communes de plus en plus dessaisies de leurs prérogatives et de leurs compétences – ce qui porte de ce fait atteinte à la démocratie en écartant les citoyen-ne-s de l’instance de décision. Il en est de même à l’échelon national avec la loi NOTRe (Nouvelle Organisation territoriale de la République) et avec les diktats de l’Union européenne.

Le Parti de gauche s’oppose à la métropolisation et dénonce les lois qui démembrent la République en effaçant petit à petit les communes et les départements au profit de super-régions et de métropoles technocratiques.

Le Parti de gauche soutient les collectifs d’habitant-e-s de Villejean et de Beauregard ainsi que le maire et le conseil municipal de Chartres-de-Bretagne. Il maintient sa disponibilité pour s’associer aux initiatives de résistance et redonner la parole au peuple.

FIN

0

Un communiqué du PG Bretagne

visuel

Le Parti de gauche appelle à rejoindre le
Rassemblement Citoyen en Bretagne

 
Comment croire à nouveau que des élections régionales seraient utiles si elles consistent à livrer le pays en morceaux à celles et ceux qui, une fois élu-e-s, ne respectent pas leur parole, trichent et volent, cumulent les mandats pour confisquer le pouvoir ?

Servir les 10% les plus riches plutôt que les autres… Nous savons sous quelles étiquettes est menée la pire politique économique et sociale depuis 70 ans, exUMP, PS, UDI… Nous savons également que si ceux-là ne vont pas assez vite pour saigner les français, le FN se prépare à prendre la relève, plus violemment, et pour la même caste.

Les élections municipales, européennes et départementales ont montré que les français avaient parfaitement compris et refusaient les combinaisons politiciennes qui consistent à les ramener vers le pire et vers les partis au pouvoir.

Seuls des citoyens et citoyennes impliqués et décideurs pourront mettre dehors ceux qui nous gouvernent. Cela commence dès maintenant ! C’est pourquoi le Parti de Gauche soutient et appuie la création d’assemblées rassemblant tous ceux qui souhaitent prendre en main leur avenir. Ces rassemblements décideront démocratiquement, sans privilège d’appartenance à une organisation politique, sur la base d’un individu une voix, de leur fonctionnement, de leur programme et de leurs candidats. Une fois élus ceux-ci devront permettre et organiser l’investissement de la population dans les prises de décisions et ne pas cumuler les mandats.

Seule l’intervention des citoyens permettra d’avancer vers une société qui a besoin d’urgence d’un virage vers l’humain et l’écologie.

Le Parti de Gauche ne présentera pas de candidats aux élections régionales seul ou par alliances entre organisations, mais appelle ses militants, ses sympathisants et tous les progressistes bretons à rejoindre le Rassemblement Citoyen de Bretagne, à s’y investir, à y prendre toute leur place et à soutenir ses candidats.
 

On signe ici :
visuel