Solidarité lycéenne contre une expulsion

Quelle belle mobilisation des lycéen.ne.s de Jean Macé et d’autres en solidarité avec Giorgi lycéen et son jeune frère Alex en maternelle à l’école Jules Ferry de Rennes.
Avec leurs enseignant.e.s et personnels, ils réclament à la Préfecture l’annulation d’une OQTF (Obligation à Quitter le Territoire Français) prise à l’encontre de leurs parents d’origine géorgienne.
Rassemblement à la mairie, devant le lycée, la semaine dernière, puis ce lundi, en manifestation de la mairie jusqu’à la préfecture, à 500.
Giorgi est un jeune géorgien scolarisé en classe de seconde au lycée Jean Macé. Il est arrivé en France avec sa mère en 2011, pour rejoindre son père arrivé en 2009. Un petit frère Alex est né en France en 2012, il est aujourd’hui scolarisé à l’école maternelle Jules Ferry.
Suite à une demande de titre de séjour, leurs parents ont reçu une obligation de quitter le territoire. Ils sont assignés à résidence avec une obligation de pointage quotidienne à la PAF.
La préfecture a profité des vacances scolaires pour tenter d’expulser cette famille qui vit depuis plus de 6 années en France !
Dans ces nombreux exemples de gens en migration, subissant toutes les tracasseries possibles et empêchements de faire valoir leur demande d’asile, comment ne pas y puiser de la colère quand on voit le président Macron accueillir le premier ministre libanais Saad Hariri. Ce magnat du BTP saoudien est concerné par des embrouilles politico-économiques avec l’Arabie Saoudite qui l’ont brutalement fait « démissionner » de son poste de premier ministre, et demeure en défaut de paiement pour 20 millions d’€ de cotisations sociales non versées pour 200 employés français licenciés en septembre 2016.
Voilà donc une nouvelle fois la diplomatie française qui use tantôt l’asile, tantôt la reconnaissance pour des représentants de l’oligarchie mondiale, mais la PAF (Police Aux Frontières) munies d’OQTF pour des gens simples qui ne demandent qu’à vivre en paix.
Giorgi et Alex, comme bien d’autres doivent pouvoir rester ici. Ils vivent ici, ils restent ici. Le Parti de Gauche sera toujours du côté de la Justice et de la solidarité humaine.
Signez et faites tourner la pétition ci-dessous.
http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php?article55215