Une nouvelle fois les dispositifs d’hébergement existants sont saturés …

Une nouvelle fois les dispositifs d’hébergement existants sont saturés.
Le 115 ne peut donner de solution à toutes les demandes.
Pourtant, depuis plus d’un an, 160 migrants dont 70 enfants, ayant séjourné à la Poterie,
avec le soutien de plus de 40 organisations ont respecté les termes d’un commodat avec
la ville de Rennes et le promoteur en libérant les lieux le 17 juillet.
A ce jour des familles avec enfants n’ont pas de solutions d’hébergement proposées.
Les familles se retrouvent dans les pires difficultés, sans oublier celles liées à l’inscription
dans les écoles.
D’autres migrants arrivent et subissent la même hypocrisie.
Nous entendons aujourd’hui que le problème ne serait ni d’ordre financier, ni d’ordre
de moyens en locaux mais uniquement politique.
C’est pourquoi le Parti de Gauche interpelle M. le Préfet, Mme la maire et les députés
de Rennes, tous inspirés par la politique de M Macron à donner d’autres réponses aux
migrants et les associations que celle de rester à la rue.
Honte aux paroles non tenues, honte aux stratégies visant à utiliser les associations comme
gestionnaires de la détresse humaine que l’État ne veut pas voir.
Nous exigeons qu’une structure d’accueil digne, avec du personnel formé soit créé à Rennes.
Pousser tout ce monde à occuper des locaux et ouvrir des « squats » n’est pas la bonne solution.
Le Parti de Gauche apporte son total et entier soutien aux migrants et aux associations.