Pollution de la Seiche, il y a urgence !

La Seiche fait partie des rivières les plus polluées de France depuis longtemps.

Le bassin de la Vilaine fait partie des bassins du SDAGE Vilaine très en retard sur la restauration d’une bonne qualité d’eau de surface.

Régulièrement des interdictions pour la pratique sportive aquatique, pour la baignade, pour la pêche, démontrent que les problèmes de pollution demeurent récurrents.

Ces pollutions ne viennent ni des poissons, ni des oiseaux, ni des plantes. Dénoncer l’action de l’homme, les productions industrielles ou agro-alimentaires et certaines pratiques illégales est la bonne piste. Ce qui semble le cas pour LACTALIS. Nous y rajouterons des pratiques encore estimées légales qui contribuent à polluer les sols, donc l’eau et l’air.

La responsabilité incombe donc essentiellement aux responsables politiques.

Le Parti de Gauche dénonce l’incurie des majorités de droite, du PS et de leurs alliés électoraux qui ont eu tous les pouvoirs locaux pendant des décennies.

Aujourd’hui la nouvelle majorité politique, fédérant les deux précédentes, n’ouvre pas de perspective de rupture.

Il suffit d’écouter les associations qui œuvrent à la qualité de l’eau, les associations de pêcheurs qui connaissent la vie aquatique de nos cours d’eau.

Trop de temps de perdu, trop d’hypocrisie, trop de pollution, ça suffit.

M. le Préfet, les députés « En marche », les élus locaux, seraient bien inspirés de déclarer « cause prioritaire », la restauration d’une bonne qualité d’eau de surface dans les meilleurs délais, et prendre toutes les mesures de formation, d’accompagnement, de protection des cours d’eau.

Il s’agit d’un problème de santé publique.