Enorme meeting, et après ?

Ce dimanche, à Rennes, s’est révélé un afflux populaire conséquent à la candidature de la France Insoumise et son programme l’Avenir en Commun. La personnalité de Jean-Luc Mélenchon ajoute évidemment de la force à ce mouvement insoumis par sa richesse intellectuelle et sa lucidité politique.

Notre parti a donc bien eu raison de soutenir dès le début cette orientation de dépassement des cartels électoraux de partis pour ces élections. Des centaines d’insoumis-es organisés dans plus de 50 groupes en I&V, dont une grande majorité n’a pas de lien avec une organisation politique.

Le rassemblement citoyen « La France insoumise » restera une réalité politique indépendamment des résultats de la présidentielle et des législatives. Tout comme notre organisation demeurera un indispensable espace organisé pour la réflexion politique, proposant et impulsant ce qui nous semble utile à la transformation de la société et du monde.

A ce stade de la campagne, nous avons tout lieu d’être fiers-es de nos choix. L’ambiance, l’énergie qui circulait hier dans la salle, dehors, entre insoumis-ses déclaré-es ou pas, entre « bénévoles », illustre ces moments de bonheur collectif, engageants, motivants, que nous aurions tort de ne pas savourer.

Maintenant, il nous revient de contribuer à ce que la suite gagne par les urnes contre la « réaction », le MEDEF et les racistes.

Aucune organisation politique n’a été épargnée par l’accélération de la crise profonde que connait notre pays. A notre niveau, nous avons au contraire, gagné de la force, gagné des adhésions.

Merci à tous-tes les camarades pour leur implication militante, qui a permis de réussir le plus grand meeting politique que Rennes ait connu depuis 1981.

Lettre Hebdo, Semaine 12.