Non aux deux licenciements à la Poste  !

greve-poste-privatisation

Le Parti de Gauche dénonce avec force la décision prise par la direction de la branche colis de La Poste de licencier 2 salariés travaillant à la plateforme du Rheu.

Malgré un réel rejet de sa privatisation par une votation citoyenne en 2009, La Poste est devenue une entreprise détenue à ce jour par 100% de capitaux publics.

Il revient donc aux représentants de l’état de faire respecter le code du travail et particulièrement le bon fonctionnement des CHSCT, dont le respect des mandatés des salariés.

A La Poste, trop de services transgressent les fondamentaux de ces instances. Les deux salariés du Rheu et plus particulièrement le délégué CGT, payent leurs régulières dénonciations des agissements de leur direction qui use d’arguties pour se débarrasser d’un militant syndical.

Le Parti de Gauche assure aux salariés licenciés de sa totale solidarité ainsi qu’aux organisations syndicales CGT et SUD les soutenant. Nous appellerons à toutes les initiatives prises en solidarité avec les deux du Rheu et en défense du droit du travail à La Poste et ailleurs.

Le Parti de Gauche en appelle aux autorités de l’état pour que la direction de la Poste annule les deux licenciements abusifs, respecte le code du travail et permette que les instances paritaires puissent jouer pleinement leur rôle.

Le Parti de Gauche demande à Mr Chenut, maire du Rheu et président du Conseil départemental, à Mr Couet, président de Rennes Métropole, à Mr Rogemont, député de prendre publiquement position contre ces licenciements.