RenCitéZen – vivre en intelligence, vraiment ?

 

 
Vu à Rennes, ce détournement invitant à ne pas rester inactif devant les incivilités des édiles.

 
RenCitéZen
« vivre en intelligence », vraiment ?

La mairie de Rennes lance RenCitéZen, un dispositif permettant aux citoyens de signaler des « troubles de la tranquillité publique » par le biais d’un centre d’appel. Douze téléopérateurs sont à leur disposition, mais il est aussi possible d’envoyer des photos 24h/24 via une application mobile. L’adjoint en charge de la sécurité, Hubert Chardonnet, entendrait par ces « troubles » des problèmes de nids de poules, de lampadaire défectueux, etc.

Cependant, n’oublions pas que ce procédé est créé dans le cadre d’une stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance. Ainsi, des photos de personnes pourront être envoyées.

Derrière son allure moderne et utile, RenCitéZen, en invitant au «  signalement », encourage la dénonciation, qui est le premier pas vers la délation. Dans un espace public, le but est de vivre ensemble plutôt que d’accuser son voisin. Dans une ville ou chaque citoyen peut devenir un dénonciateur potentiel, ce dispositif porte atteinte à la liberté et à la vie privée, favorisant l’individualisme et la méfiance. Il est inadmissible que la mairie de Rennes mette en place une telle surveillance des uns par les autres.

Pour ces raisons, le Parti de gauche de Rennes exige la fermeture immédiate du centre d’appel et de l’application RenCitéZen.



 
Autre détournement de l’application de signalement lancée par la municipalité, l’app RenCityZen mise à disposition par le Parti pirate de Bretagne. Cliquez sur l’image pour accéder au descriptif.